Malgré l’optimisme des industriels du secteur textile, la morosité persiste | Ahmed El Fehdi

Malgré les efforts déployés enfin de modifier la donne, le secteur du textile n’a pas réussi à outrepasser les embûches qui contraignent sa croissance. Après une année qui se voulait d’être une période de reprise, les industriels du textile se sont trouvés devant des résultats négatifs.

Les textiliens attribuent cette morosité au repli persistant de l’activité de l’export. M. Ahmed EL FEHDI affirme cette hypothèse et atteste d’une éventuelle baisse de ses ventes à l’export.

Le bilan de la fin de l’année 2013 a démontré une régression des exportations avec un écart de 471 millions de Dirhams. Selon des chiffres publiés par l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement, les exportations au titre de l’année 2013 ont accumulé quelques 29,29 milliards de Dirhams, composées de 7,13 milliards de Dirhams des produits en maille, et 18,9 milliards de chaînes et de trames.

Il est à signaler que le marché espagnol est très porteur quant aux exportations et arrive en première position avec un total de 12,48 milliards de Dirhams concentré particulièrement sur les produits chaîne et trames avec 9,4 milliards de Dirhams contre quelques 1,67 milliards de Dirhams en maille.

Sur le podium, la France occupe la 2ème place avec des exportations de 9,02 milliards de Dirhams. A ajouter que la même tendance est constatée au titre des exportations à destination de la Grande Bretagne qui ont enregistré un ralentissement au titre de l’année 2013 avec 1,57 milliards de Dirhams contre 1,87 milliards enregistrés l’année précédente.

Sur le marché allemand, il y avait la prédominance des exportations en maille ayant réalisé un volume de 1,05 milliards de Dirhams contre un volume ne dépassant pas les 372 millions de Dirhams pour les chaînes et trames.

Au pied du classement, on trouve le marché américain qui n’a reçu que 391 millions de Dirhams d’exportations marocaines en 2013.